Focus : Sandrine, ancienne élève

Publié le

Sandrine coach sportif

Nous avons eu le plaisir d’échanger avec Sandrine, éducateur sportif dans le Haut-Rhin et ancienne stagiaire de l’Academy Form & Moi qui à partagé avec nous son vécu pendant sa formation et post formation.

« Sandrine, 35 ans, j’entame actuellement ma deuxième année en tant que coach sportif, diplômée de l’Academy Form&Moi. Je suis devenue coach sportif par reconversion professionnelle après près de 13 ans de travail en tant que comptable dans une entreprise familiale.

Mon attrait au sport a grandi d’année en année ainsi que ma curiosité d’essayer plusieurs disciplines et en faire des challenges (danse moderne, classique et contemporaine, course à pied, fitness et musculation).

Mes passions se situent principalement dans le domaine artistique d’abord la danse, puis la photographie, ayant une grande sensibilité au monde de l’art en général.

J’ai un caractère naturellement empathique et adore le lien social.

Toujours l’envie de progresser et la curiosité de nouveautés dans le fitness, je suis actuellement ancrée dans un bon équilibre à l’Atelier Fitness à Guebwiller, où je peux exprimer à la fois mon énergie dans des cours à haute intensité comme le RPM ou crosstraining, et inversement la douceur avec le stretching et Pilates par exemple. »

Comment as-tu connu Academy Form & Moi et pourquoi le choix de cette école ? 

J’ai connu Academy Form & Moi par l’Atelier Fitness où j’ai été adhérente avant de me lancer dans le BPJEPS. À force de discussion avec les stagiaires de l’époque et de mes remises en question personnelles m’ont conduit à passer les tests d’entrée, peut-être par défi personnel au départ. La rencontre avec Alexandra la présidente du centre de formation, ses conseils précis et son côté très empathique m’ont mis en confiance et décidé dans le choix de l’école.

Comment as-tu vécu ton année de formation ?

« Intensité, nervosité, rires, pleurs, fatigue, doutes, travail acharné, rage de vaincre, on passe tous par ces stades durant cette période. Je dirai qu’il faut le vivre pour le croire, surtout lorsque l’on cumule les deux options. Il faut savoir accepter de mettre sa vie sociale et familiale entre parenthèses pendant les 10 mois de formation. Encore une fois des remises en questions sur soi-même tout au long de l’année. Du travail, car pas de secret, sortant d’un milieu complètement différent, pas d’option d’échec, il faut bosser pour réussir. C’est ce qui forge le caractère du futur éducateur sportif qui sortira de cette formation. »

Parle moi de ta vision du métier avant ton inscription au BP JEPS AF et ta vison actuelle

« Vision avant l’entrée en formation : métier de coach comme une personne accompagnant les clients dans leurs efforts, beaucoup de savoir faire en animation pour motiver les cours, grande confiance en ce qu’il fait, connaissances techniques en musculation, bonne humeur générale, toujours le sourire.

Vision après : toujours ce travail d’accompagnement mais bien plus poussé que ce que l’on imagine vu de l’extérieur (programmes étudiés pour chacun(e)s, prise en charge de la charge émotionnelle du client, aspect psychologique et non pas seulement physique), connaissances sérieuses amenant un lien logique du contenu des cours que ce soit du renforcement musculaire, du stretching ou du cardio,… rôle modèle et côté animation qui permettent une réelle motivation et fidélisation de son public (option A « Fitness »). Un coach saura être précis et respecté les qualités physiques de son client pour adapter ses programmations au plus proche des objectifs du client et le faire progresser (option B « musculation »). Sérieux, savoir être, accompagnement, motivation, rôle modèle. »

As-tu trouvé ton identité en tant que coach et as tu des projets ?

« J’ai trouvé mon identité oui. Après une 1ère année d’adaptation réelle dans le milieu, dans une équipe assez nombreuse et une salle assez grande, j’ai pu constater que ce que je cherchais était un vrai lien avec les adhérents à échelle plus réduite, un aspect plus familial et une équipe de travail à l’écoute des besoins ou spécificités de chacun. Il est important de se sentir à l’aise dans son milieu de travail pour avoir toutes les bonnes énergies nécessaires à l’exercice de son activité professionnelle. Côté personnalité j’ai laissé s’affirmer ma « positive attitude » et trait d’humour que j’aime parsemer pendant mes cours. Mon influence de la danse m’amène à créer de l’originalité dans un cours comme le stretching. Pour l’instant mes projets sont de maintenir une continuité dans mon travail, me former dans des domaines qui peuvent complémenter mon travail comme la nutrition. Mon grand projet en chantier est un éventuel départ à l’étranger, quelque part au bout du monde où le fitness n’existe pas, où se développe le Crossfit®, la musculation et les sports locaux qui sont très présents, il sera très intéressant de sensibiliser la population aux risques sur le plan physique et physiologique engendrés par le surpoids. Donc un défi « sport santé » pour une nouvelle vie, je croise les doigts ! »

Quel est le profil d’un stagiaire éducateur sportif d’après toi ?

« Beaucoup de travail, être sérieux, avoir le rôle modele, comportement au sein de la formation, dans sa salle et dans la vie quotidienne en général, motivation, courage car année intense. »

As-tu des conseils à transmettre à ceux qui souhaiteraient suivre la formation chez Academy et aux élèves actuels ?

« Les conseils reviennent sur le profil un peu. Il faut avoir l’envie d’y arriver et s’accrocher dès le début sans attendre la dernière minute pour progresser. Il ne faut pas penser, il faut agir, ne pas avoir peur de se planter (passages fitness par exemple), toujours se remettre en question en sachant accepter la critique qui est constructive de ses formateurs. Respect : en avoir pour soi, ses collègues de formation, formateurs, et dans la vie de tous les jours envers autrui. Ne jamais baisser les bras (connaissances théoriques à assimiler durant l’année en physiologie, anatomie, musculation, haltérophilie, fitness, etc), c’est en combinant tous ces éléments que vous mettrez toutes les chances de votre côté… TRAVAILLEZ LE SELF-CONTRÔL ET LA PENSÉE POSITIVE AVANT L’EXAMEN, ÇA AIDE BEAUCOUP ! . »

Nous te remercions Sandrine pour le temps que tu nous as accordé. Nous te souhaitons une belle continuation et que tes futurs projets se concrétisent…